L’industrie du conditionnement physique demande au gouvernement fédéral de rendre les frais d’activité physique déductibles d’impôt

Publié le February 09, 2021 @ 9: 00 am / Mis à jour le February 09, 2021 @ 9: 17 am

Par : Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le 9 février 2021 - Soucieux de la santé et du bien-être des Canadiens, le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) passe à l’action en demandant au gouvernement fédéral d’inclure les abonnements aux centres de conditionnement physique dans les frais médicaux déductibles d’impôt. Cet incitatif fiscal placerait le Canada en position de leader mondial qui encourage et favorise la santé et le bien-être dans le cadre d’une stratégie nationale de soins de santé.

« Nous sommes à un point critique en ce qui concerne la santé physique et mentale », explique Sara Hodson, PDG de LIVE WELL Exercise Clinic et co-présidente du Conseil de l’industrie du conditionnement physique de la Colombie-Britannique. « Le coût de l’inactivité est tout simplement trop élevé. Nous n’avons plus une minute à perdre, nous devons inspirer et encourager les Canadiens à être actifs. Permettre aux Canadiens de déduire le coût de leur abonnement à un centre de conditionnement physique est un excellent incitatif. »

Scott Wildeman, président du CCICP, explique : « Partout au Canada, les professionnels du conditionnement physique veulent et peuvent aider les Canadiens à adopter des comportements durables en matière d’activité physique. Notre industrie est idéalement placée pour aider les Canadiens à sauter le pas et à maintenir un style de vie actif. Plusieurs études ont démontré que notre système de santé économiserait des millions de dollars chaque année. »

La semaine dernière, le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique​ ​a présenté, faits avérés à l’appui, l’idée d’un crédit d’impôt pour frais médicaux à Chrystia Freeland, vice-première ministre. À l’heure actuelle, plus de 80 pour cent des Canadiens ne pratiquent pas les 150 minutes d’activité physique modérée à vigoureuse recommandées par semaine. Le coût financier de l’activité est estimé à plus de 15 milliards de dollars. Si le gouvernement décide de mettre en œuvre cet incitatif fiscal, le retour sur investissement s’élèverait à 500 %, et ce même si un pourcentage moindre de la population accède au crédit d’impôt. 

« L’exercice est un médicament. Nous ne pouvons pas réfuter les preuves exposées dans les nombreuses recherches et données qui démontrent que l’exercice prévient et permet de gérer des maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques. Sachant cela, il est temps pour notre pays d’appuyer ces données irréfutables et de permettre aux Canadiens d’être plus actifs », explique Mme Hodson. « L’exercice est un outil de prévention et un traitement efficaces pour la santé mentale, chose qui nous préoccupe tous, et non seulement durant cette pandémie. La grippe espagnole de 1918 a eu un impact sur la santé mentale qui s’est fait ressentir pendant plus de six ans. Le gouvernement a la possibilité d’agir, et il doit le faire dès maintenant. » 

Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique représente plus de 6 000 établissements au Canada employant plus de 150 000 personnes. « L’industrie a été durement touchée », explique Mme Hodson. « Une telle décision du gouvernement aurait un effet positif immédiat sur l’économie canadienne, en créant des milliers d’emplois, notamment dans la population des 18-25 ans, particulièrement attirée par l’industrie du conditionnement physique. Nous avons tous à y gagner : le peuple canadien, l’économie et, surtout, notre santé. » Parallèlement à cette proposition de crédit d’impôt, le Conseil de l’industrie du conditionnement physique s’apprête à mettre en œuvre le programme « Prescription To Get Active » (Prescription pour une vie active) partout au Canada. 

Nathalie Lacombe, vice-présidente du CCICP, est disponible pour des entrevues.

Veuillez contacter Erin Phelan, directrice des communications chez LIVE WELL Exercise Clinic, pour organiser une entrevue : erin@livewellclinic.ca ou 416-822-8621.

live-well.jpg 7,23 ko



Partager cet article :

Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) est une association professionnelle sans but lucratif qui se veut la voix des exploitants de centres de conditionnement physique au Canada.

Voir l’article précédent :

last_page

Inscription au bulletin d’information

person_outline
person_outline