L’industrie du conditionnement physique lance un appel au gouvernement et à l’autorité sanitaire du Manitoba

Publié le January 21, 2021 @ 9: 00 am / Mis à jour le January 27, 2021 @ 8: 39 pm

Par : Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) tente de communiquer avec le gouvernement du Manitoba et l’autorité sanitaire du Manitoba, mais n’a reçu à ce jour aucune réponse. Le CCICP a tenté de contacter à plusieurs reprises le premier ministre du Manitoba, M. Pallister, et le Dr Brent Roussin afin que l’industrie du conditionnement physique puisse continuer de soutenir le bien-être physique et mental des Manitobains. L’objectif du CCICP est de collaborer avec les autorités provinciales en vue d’élaborer des stratégies de réouverture sécuritaires pour les résidents en période de besoin.
 
Winnipeg, Manitoba, le 21 janvier 2021 - Cela fait 10 mois que le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) fait pression sur le gouvernement du Manitoba pour avoir une place à la table des discussions. L’objectif du CCICP est d’être respecté en tant qu’industrie, d’être valorisé pour sa contribution envers ses membres, et d’être reconnu comme industrie qui offre des bienfaits physiques et mentaux aux résidents de Winnipeg et à tous les Manitobains. 
 
La coalition du CCICP pour le Manitoba a envoyé des lettres et laissé des messages téléphoniques, presque chaque semaine, au bureau du premier ministre provincial, M. Pallister, et du Dr Brent Roussin, mais ceux-ci restent sans réponse. Dans ces tentatives de communication, le CCICP a demandé à participer aux discussions concernant les opérations de l’industrie du conditionnement physique au Manitoba. 
 
La déclaration faite mardi par le Dr Brent Roussin montre que les élus municipaux apprécient les bienfaits qu’offre l’industrie du conditionnement physique, si bien que la Ville de Winnipeg a maintenu ouvertes ses propres salles d’entraînement avec moins de restrictions sanitaires que celles imposées aux établissements membres du CCICP avant que la province ne passe au code rouge.
 
Le Dr Roussin a également mentionné que même si les ordres de santé publique ne s’appliquent pas aux autres administrations gouvernementales, des inspecteurs ont visité les salles de sport de la Ville de Winnipeg et ont estimé qu’elles étaient sécuritaires. Les résultats de ces inspections concordent avec les centaines d’inspections qui ont eu lieu dans des établissements du Manitoba, également déclarés sécuritaires. D’autres provinces ont fait face à des défis similaires en matière de taux de transmission communautaire et de nombres de cas de COVID-19, mais ont toutefois permis aux établissements de conditionnement physique de poursuivre leurs opérations en vue de répondre aux besoins de santé publique de leurs résidents. L’exploitation des établissements de la Ville de Winnipeg montre que les centres de conditionnement physique peuvent très bien rester ouverts durant une pandémie. 
 
Les Manitobains exigent de leur gouvernement des règles scientifiques standard pour ce qui est des mesures de santé publique. L’industrie du conditionnement physique demande quant à elle plus d’équité, ce qui commence par un dialogue ouvert et une communication claire avec les services de santé publique. Dino Camiré, chef de la coalition du CCICP pour le Manitoba, explique : « En tant que représentant de l’industrie du conditionnement physique et propriétaire de centre, je souhaite assurer la sécurité de mes membres tout en répondant à leurs besoins en matière de forme physique et mentale. Mais pour ce faire, les règlements doivent être clairs et standardisés, et s’appliquer à tout le monde. Je suis entièrement disposé à participer aux discussions à ce sujet pour le Manitoba. »
 
Il est désormais clair que les élus municipaux apprécient l’accès aux établissements de conditionnement physique, si bien qu’ils sont allés à l’encontre des « intentions des ordres ». À ce titre, le CCICP demande une place à la table des discussions afin de participer à l’élaboration de stratégies de réouverture sécuritaires pour que tous les Manitobains puissent avoir accès aux bienfaits qu’offre l’industrie du conditionnement physique pour la santé physique et mentale.
 
Contacts médias
 
Dino Camiré
Chef de la coalition du CCICP pour le Manitoba
Propriétaire de centre de conditionnement physique au Manitoba – One Family Fitness Centre
204-612-8044
 
Scott Wildeman 
Président, Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique
 
Trisha Sarker
Directrice exécutive, Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Partager cet article :

Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) est une association professionnelle sans but lucratif qui se veut la voix des exploitants de centres de conditionnement physique au Canada.

Voir l’article précédent ou le suivant :

Inscription au bulletin d’information

person_outline
person_outline