Le CCICP continue de collaborer avec le gouvernement

Publié le January 22, 2021 @ 11: 30 pm / Mis à jour le January 23, 2021 @ 12: 02 am

Par : Barb Gormley

Le mois de décembre a été très productif pour le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique.

« Nous avons obtenu une audience avec le Comité fédéral des finances au cours de laquelle nous avons réitéré que l’industrie du conditionnement physique a un rôle important à jouer dans les efforts de rétablissement nationaux », explique Scott Wildeman, président du Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique.

Le message adressé à notre gouvernement était le suivant : il est plus important que jamais de mettre l’accent sur les soins de santé préventifs.

Lors de cette discussion, le CCICP a adressé trois demandes spécifiques :

  1. Des messages positifs de Santé Canada quant aux avantages de l’activité physique et de l’entraînement
  2. L’ajout des abonnements de conditionnement physique et de l’entraînement aux frais de soins de santé déductibles 
  3. Du financement pour que le programme « Prescription to Get Active » (Prescription pour une vie active) soit appliqué partout au Canada, créant un lien entre les soins de santé primaires et les ressources de conditionnement physique et de bien-être dans toutes les communautés du pays  

Le CCICP s’est également entretenu avec des membres du Comité fédéral de la santé et du bureau du ministre de la Santé pour discuter plus en détail du programme « Prescription to Get Active » (Prescription pour une vie active).

Nous avons constaté un intérêt marqué de la part des comités des finances et de la santé, explique M. Wildeman.

Les coalitions provinciales du CCICP continuent de se développer

Les chiffres d’adhésion ne cessent d’augmenter chaque mois. En conséquence, le CCICP va restructurer ses états financiers afin que chaque province devienne une entité distincte. Cette restructuration va permettre aux provinces d’avoir plus d’autonomie et de responsabilité en ce qui concerne leurs finances, qu’il s’agisse de la production de recettes ou des dépenses. 

« Chaque province a ses propres besoins uniques selon son ministère de la Santé », explique M. Wildeman. « Chacune devrait ainsi avoir plus de souplesse quant à ses activités de lobbying et autres initiatives telles que les pétitions, les vidéos et les sites Internet. »

Se tourner vers l’avenir

Le CCICP a le regard tourné vers le budget fédéral de mars.

« Des élections vont probablement avoir lieu cette année », explique Trisha Sarker, directrice exécutive du CCICP. « Nous devons donc dès à présent faire pression sur le gouvernement afin que des initiatives de conditionnement physique soient incluses dans les programmes électoraux. »

L’allègement des loyers prenant fin en juin, le CCICP compte également encourager le gouvernement à prolonger ce programme d’aide.

Partager cet article :

Barb Gormley

Voir l’article précédent ou le suivant :

Inscription au bulletin d’information

person_outline
person_outline