Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (section québécoise) n’encourage pas la désobéissance civile et prône le respect des consignes gouvernementales

Publié le October 26, 2020 @ 9: 02 pm / Mis à jour le October 26, 2020 @ 9: 01 pm

Par : Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Suite à l’annonce publique d’une coalition formée de 200 gyms et centres sportifs au Québec, le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (section québécoise) souhaite mettre au clair qu’il n’encourage pas ce mouvement de désobéissance civile.

Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP), qui représente plus du tiers des 667 établissements disposant d’un permis de studio de santé au Québec, se distancie de ce type d’initiative. Depuis le début de cette crise, le CCICP collabore avec le gouvernement afin d’aider à combattre ce fléau qu’est la COVID-19. La santé et la sécurité de la population sont une priorité.

Bien que nous soyons d’avis que l’absence d’activité physique a des impacts directs et néfastes sur la santé physique et mentale de tous et que nos centres de conditionnement physique devraient pouvoir rouvrir pour permettre aux Québécois et Québécoises de maintenir une bonne santé, le CCICP respecte les directives imposées.

Par respect pour les Québécois et Québécoises qui suivent les consignes depuis mars dernier afin de se sortir le plus rapidement possible de cette crise, le CCICP ne participe pas à la désobéissance civile et prône le respect des consignes gouvernementales.

Partager cet article :

Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) est une association professionnelle sans but lucratif qui se veut la voix des exploitants de centres de conditionnement physique au Canada.

Voir l’article précédent ou le suivant :