Les résultats sont clairs : L’inactivité est coûteuse et l’exercice physique entraîne des économies importantes.

Publié le July 11, 2022 @ 10: 15 am / Mis à jour le July 11, 2022 @ 10: 18 am

Par : Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Edmonton, Alberta, le 6 juillet 2022 – Un rapport mondial majeur sur l’impact du secteur de la santé et du conditionnement physique a démontré que l’industrie de la santé et du conditionnement physique a un impact économique et social « profond » sur des pays du monde entier, révélant que « l’inactivité est coûteuse et l’exercice physique entraîne des économies importantes ». Au Canada, un investissement par habitant de 2 000 dollars en activité physique engendrerait un retour sur investissement en seulement un an.
 
            « Nous savions que l’industrie du conditionnement physique était essentielle, et nous disposons désormais de données importantes permettant de le prouver », a déclaré Sara Hodson, présidente du Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique. « On ne peut pas regarder ces chiffres sans apporter d’importants changements de politique visant à améliorer l’accès au conditionnement physique pour tous les Canadiens. Ces changements ne doivent pas se faire l’année prochaine, ou dans un budget provincial ou fédéral lointain : il faut agir dès maintenant ».
 
Les conclusions, présentées le 23 juin à Miami lors de la conférence internationale de l’IHRSA, ont été publiées dans le rapport intitulé The Economic Health and Societal Well-Being: Quantifying The Impact of the Global Health and Fitness Sector (en français : Santé économique et bien-être social : Quantification de l’impact du secteur mondial de la santé et du conditionnement physique), qui analyse les avantages économiques et sociaux de l’industrie de la santé et du conditionnement physique dans 46 pays.  
 
Parmi les points saillants, on trouve : 
 
  • En 2021, l’industrie canadienne du conditionnement physique a engendré une valeur ajoutée directe de 1,7 milliard de dollars et une valeur ajoutée indirecte de 1,4 milliard de dollars au PIB;
  • L’industrie canadienne du conditionnement physique soutient directement 83 200 emplois et indirectement 20 800 emplois;
  • L’inactivité coûte 3,9 milliards de dollars au système de santé canadien – dont 2,7 milliards sont à la charge des systèmes de santé publics;
  • La perte de productivité, causée par un manque d’activité physique, a été estimée à 7,9 milliards de dollars par an;
  • Chaque travailleur insuffisamment actif coûte approximativement 2 068 dollars à l’économie canadienne en frais de santé et en perte de productivité;
  • Un investissement de 2 000 dollars pour aider une personne inactive à devenir active aboutit en général à une période de récupération de moins d’un an en termes d’avantages pour l’économie et la société dans leur ensemble. 
 
            Ce rapport conclut également qu’il y a « une abondance de preuves qui montrent que les centres de conditionnement physique et les salles de sport améliorent la quantité et la qualité de l’exercice… Faciliter l’accès aux salles de sport et autres centres de conditionnement physique augmente les taux d’exercice. » (IHRSA, 2022, p. 12)
 
            Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique exerce des pressions auprès des gouvernements provinciaux et fédéral pour que ceux-ci prennent des mesures et offrent un crédit d’impôt pour le conditionnement physique. Le gouvernement provincial de Terre-Neuve a introduit un crédit d’impôt pour l’activité physique dans le budget de 2021, permettant aux ménages de réclamer jusqu’à 2 000 dollars de frais d’activité physique, y compris les frais de conditionnement physique, avec comme objectif de devenir la province la plus en santé du Canada d’ici 2031.   
 
            Néanmoins, Hodson souhaite que des mesures soient prises dans chaque province, et idéalement au niveau fédéral. « Nous comptons sur d’autres provinces pour suivre l’exemple de Terre-Neuve et prendre des décisions fondées sur des données historiques et sur les conclusions de cette étude mondiale majeure : Un investissement dans l’activité physique est efficace pour améliorer la santé physique et mentale des Canadiens, en réduisant les taux de maladies chroniques, en améliorant la productivité et nos résultats financiers – notre PIB. Il est temps pour le Canada de devenir un chef de file mondial en matière d’activité physique. »
 

Pour obtenir une copie du rapport, ou pour planifier une entrevue avec Sara Hodson, présidente du Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique et PDG de LIVE WELL Exercise Clinic, veuillez contacter Erin Phelan à l’adresse erin@livewellclinic.ca ou téléphoner/envoyer un message texte au 416-822-8621.

Partager cet article :

Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique

Le conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) est une association professionnelle sans but lucratif qui se veut la voix des exploitants de centres de conditionnement physique au Canada.

Voir l’article précédent :

last_page

Inscription au bulletin d’information

person_outline
person_outline