Mise en place du passeport vaccinal : aperçu de la situation au Canada

Publié le October 24, 2021 @ 7: 17 pm / Mis à jour le November 05, 2021 @ 9: 24 pm

Par : FitBizWeekly

Au cours des dernières semaines, les gouvernements provinciaux ont mis en œuvre leurs politiques concernant le passeport vaccinal, affectant l’industrie du conditionnement physique et les commerces jugés « non essentiels ». Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) et les coalitions provinciales travaillent fort pour attirer l’attention des décideurs politiques sur certaines préoccupations spécifiques, à savoir les options d’aide financière et comment fournir au personnel et aux membres des salles de sport un environnement le plus sécuritaire possible. Voici un aperçu des règlements actuels des différents passeports vaccinaux affectant les établissements de conditionnement physique dans chaque province du Canada :

Colombie-Britannique

Carl Ulmer.jpg 25,8 ko



Par Carl Ulmer, CCICP, Associé directeur et directeur des opérations chez Club 16 Trevor Linden Fitness et She’s Fit!
 
À compter du 13 septembre, les membres et les visiteurs doivent être partiellement vaccinés (une dose) lorsqu’ils entrent dans des commerces non essentiels comme les salles de sport.
 
À compter du 24 octobre, les membres et les visiteurs doivent être entièrement vaccinés (2 semaines après la seconde dose) lorsqu’ils entrent dans des commerces non essentiels comme les salles de sport. 
 
La coalition de la Colombie-Britannique du CCICP s’est mise d’accord avec le gouvernement pour que les établissements de conditionnement physique puissent enregistrer le statut vaccinal de leurs membres dès le départ afin de ne pas avoir à leur redemander à chaque visite. L’objectif est d’avoir en place un processus simple en vue de favoriser la rétention des membres. 
 
Les membres doivent porter un masque lorsqu’ils se déplacent au sein de l’établissement et sont autorisés à le retirer une fois installés à leur machine.
 
« Le CCICP se bat en faveur de l’industrie du conditionnement physique et chacun de nos échanges avec le gouvernement a pour objectif principal la santé et la sécurité des membres, du personnel et de tous les habitants de la Colombie-Britannique. Personne ne souhaite que d’autres restrictions soient imposées à nos entreprises. Le CCICP et ses chapitres provinciaux ont collaboré étroitement avec le gouvernement pour faciliter l’application des protocoles dans nos établissements. Nous savons à quel point il est difficile de gérer une entreprise actuellement, mais nous savons également que nous avons accompli énormément en présentant un front uni. » 

Ressources :

 
 
Autres liens illustrant le travail réalisé par le CCICP en Colombie-Britannique :
 
 
 
 
 
Alberta

Scott Wildeman.jpg 14,2 ko

Par Scott Wildeman, Développeur de réseau, franchisé et entraîneur en chef chez KidStrong, Président du programme « Prescription to Get Active » et Instructeur de conditionnement physique chez GYMVMT
 
Le Programme d’exemption des restrictions (Restrictions Exemption Program, REP) est entré en vigueur le 20 septembre. Les entreprises ont le choix de prendre part ou non à cette initiative. Les établissements de conditionnement physique participant au programme REP exigent que leurs membres fournissent une preuve de vaccination complète. Suite à cette vérification, les établissements évitent les restrictions citées ci-dessous et peuvent continuer à fonctionner comme en temps normal.
 
Les établissements ne participant pas au programme REP doivent continuer à suivre les restrictions mandatées par la Santé publique :
  1. Annuler tous les cours d’entraînement de groupe.
  2. Les séances d’entraînement individuel sont autorisées avec une distanciation sociale de 3 mètres.
  3. Les établissements peuvent proposer des séances d’entraînement privé avec une distance de 3 mètres entre le client et l’entraîneur.
  4. Il demeure une certaine confusion en ce qui concerne les restrictions pour les jeunes de moins de 18 ans, étant donné que la province autoriserait les cours d’entraînement de groupe, mais avec une distance de 2 mètres à respecter. Les établissements qui accueillent à la fois des jeunes et des adultes doivent donc suivre deux séries de règles (par exemple pour la danse ou les arts martiaux).
 
Le programme REP n’exige pas des employés et entrepreneurs qu’ils soient vaccinés pour effectuer leur travail. Toutefois, ils seront soumis aux mêmes exigences s’ils se rendent dans l’établissement qu’en tant que participants.
 
Il y a eu des retours à la fois positifs et négatifs des membres au sujet du programme REP. Certains centres font face à un mécontentement ou à de la colère quant à leur choix de participer ou non au programme. Certains exploitants ont vu leurs membres réactiver leur compte, car ils se sentent plus à l’aise d’être dans un centre.
 
Ressources :
 
Saskatchewan

Jolene de Vries.jpg 43,8 ko

Par Jolene de Vries, O2i – Own To Inspire, Anytime Fitness Esterhazy, Yorkton-Melville
 
À compter du 1er octobre, une politique de vaccination ou de test négatif entrera en vigueur pour tous les espaces publics intérieurs.
 
Le gouvernement provincial encourage les employeurs à instaurer une politique de preuve de vaccination ou de test négatif pour les employés sur leur lieu de travail.
 
Plus de détails seront fournis avant le 1er octobre.
 
« Il existe clairement une inquiétude au sein de l’industrie qui craint de perdre des membres et s’inquiète de la stabilité financière des établissements. »
 
Ressources :
 
 
Manitoba

Stephanie Jeffrey.jpg 37,7 ko

Par Stephanie Jeffrey, BMGMT, Directrice exécutive du Manitoba Fitness Council
 
À compter du 3 septembre, les membres et les visiteurs des établissements de conditionnement physique doivent présenter une preuve de vaccination complète pour entrer dans un établissement.
 
Les salles de sport, centres de conditionnement physique et studios de yoga ne peuvent pas ouvrir à moins que l’exploitant ne limite l’admission des membres en acceptant uniquement :
 
(a) les personnes fournissant une preuve de vaccination complète
(b) les personnes fournissant une preuve du gouvernement du Manitoba démontrant qu’elles ne peuvent pas recevoir le vaccin contre la COVID-19 pour raison médicale
(c) les personnes de moins de 12 ans
 
Les salles de sport du Manitoba sont actuellement ouvertes sans aucune restriction en termes de capacité pour les gens vaccinés. Le masque est requis lors des déplacements entre les stations d’entraînement au sein de l’établissement, mais il peut être retiré lorsque les personnes font de l’activité physique. Il doit être remis pour tout déplacement dans l’établissement.
 
Ressources :
 
Ontario

Perry Tucciarone.jpg 35,5 ko

Par Perry Tucciarone, Directeur, Comptes nationaux et Développement des affaires chez Antaris/Merchant Treasury Software Services, et membre de l’équipe de leadership de la coalition de l’Ontario du CCICP 
 
À compter du 22 septembre, les clients doivent présenter une pièce d’identité avec photo ainsi qu’une preuve de vaccination complète pour entrer dans les établissements de conditionnement physique (justificatif de vaccination imprimé ou numérique prouvant que la personne est complètement vaccinée et que la seconde dose a été administrée il y a au moins 14 jours).
 
Le 22 octobre est la date fixée par la province de l’Ontario pour développer et mettre en œuvre un certificat de vaccination numérique avec code QR (Quick Response ou réponse rapide) unique ainsi qu’une application de vérification qui permettra aux utilisateurs de vérifier de façon sécuritaire le statut vaccinal lorsque le code est scanné.
 
Les centres de conditionnement physique de l’Ontario demeurent à l’étape 3 du plan de réouverture de la province, avec une capacité d’accueil limitée à 50 %, 2 mètres de distance physique à respecter et le port du masque lors des déplacements dans l’établissement. Toutefois, le masque pourra être retiré lorsque les personnes font une activité physique. 
 
Le CCICP part du principe que ses membres respectent toujours les directives et règlements mis en place par nos autorités sanitaires. Nous sommes résolus à préserver un environnement le plus sécuritaire possible pour toute personne entrant dans nos établissements membres et il est aujourd’hui plus sûr que jamais de retourner dans une salle de sport.
 
Toutefois, les centres de conditionnement physique fonctionnent à seulement 50 % de leur capacité et auront ainsi besoin de ressources supplémentaires pour appliquer le protocole de vérification de vaccination. Les propriétaires d’établissements craignent de perdre 10 à 20 % de plus de leurs membres parmi ceux qui ont choisi de ne pas se faire vacciner. 
 
L’industrie du conditionnement physique attend du gouvernement de l’Ontario qu’il soutienne les propriétaires de petites entreprises en augmentant leur capacité et en fournissant une aide financière pour empêcher la fermeture d’autres petits commerces.
 
Ressources :
 
 
 
Québec

Gabriel Hardy.jpg 32,3 ko

Par Gabriel Hardy, B. Sc., Kinésiologie, Leader provincial du CCICP, Tonic Crossfit/Gym Le Chalet/Hardgym
 
À compter du 1er septembre, les membres et les visiteurs doivent être entièrement vaccinés pour entrer dans un établissement de conditionnement physique ou tout autre commerce non essentiel. Les commerces utilisent une application nommée VaxiCode où les gens peuvent télécharger leur preuve de vaccination. Les employés utilisent un système nommé VaxiCode Verif qui permet de scanner le code QR des membres depuis leur compte. Un code vert indique que la personne est entièrement vaccinée et un code rouge indique qu’elle ne l’est pas.
 
Il y a eu un délai de grâce de 15 jours, donc ces règles ne sont pas strictement entrées en vigueur avant le 15 septembre.
 
Il n’est pas obligatoire pour les membres du personnel des salles de sport d’être doublement vaccinés, toutefois, ils sont soumis aux mêmes obligations que les membres s’ils souhaitent s’entraîner dans leur établissement.
 
D’autres protocoles concernant la COVID sont toujours en place, y compris le port du masque et la distanciation sociale. Les membres doivent porter un masque lorsqu’ils se déplacent au sein de l’établissement et sont autorisés à le retirer une fois installés à leur machine.
 
Il n’y a actuellement aucun programme de subvention gouvernemental en place pour soutenir les propriétaires de centres de conditionnement physique. Depuis l’entrée en vigueur du passeport vaccinal, de nombreux établissements de conditionnement physique ont connu une perte de revenus due aux limites de capacité. La coalition du Québec du CCICP et le CCICP travaillent avec le gouvernement pour la création d’un programme visant à soutenir les propriétaires de salles de sport.
 
« Notre priorité absolue n’a pas changé, nous voulons offrir à nos membres des établissements sécuritaires et accessibles. Depuis la mise en place du passeport vaccinal, nous sommes encore plus confiants en la sécurité de notre personnel et de nos membres. »
 
Ressources :
 
Nouvelle-Écosse

À partir du 4 octobre, les habitants de la Nouvelle-Écosse auront besoin d’une preuve de vaccination complète pour participer à des activités discrétionnaires, récréatives et non essentielles, y compris s’entraîner dans un établissement de conditionnement physique.
 
Les employeurs sont encouragés à instaurer leur propre politique de vaccination ou de dépistage. Toutefois, à moins que leur employeur ne le précise, les employés ne sont pas tenus d’être entièrement vaccinés pour effectuer leur travail. Ils ne peuvent cependant pas prendre part à ces activités non essentielles en tant que participants, à moins d’être entièrement vaccinés.
 
La politique sur la preuve de vaccination complète de la Nouvelle-Écosse est toujours en cours de finalisation, donc l’information peut encore changer. Les derniers détails seront fournis avant l’entrée en vigueur de la politique.
 
La phase 5 du plan de réouverture de la Nouvelle-Écosse est prévue pour le 4 octobre, avec la levée des restrictions sanitaires, y compris la non-obligation du port du masque ou de la distanciation sociale, et aucune restriction pour les rassemblements ou contacts sociaux.
 
Ressources :
 
 
 

Partager cet article :

FitBizWeekly

Publié par les éditeurs du magazine Fitness Business Canada, FitBizWeekly est une infolettre électronique hebdomadaire et un site Internet destinés aux propriétaires, directeurs, gérants, dirigeants et employés des centres de conditionnement physique et de santé au Canada.FitBizWeekly fournit des profils de fournisseurs, des idées de rétention et de promotion, des no...

Voir l’article précédent ou le suivant :

Inscription au bulletin d’information

person_outline
person_outline