Statement from Fitness Industry Council of Canada re: CECRA Program

April 27, 2020

version en français

Fitness Industry Council of Canada (FIC) appreciates the Prime Minister’s announcement on April 24, 2020, regarding the Canada Emergency Commercial Rent Assistance Program. The federal government has reached an agreement with all provinces to lower rents for small and medium-sized businesses with rent less than $50,000/month, by 75% for the months of April, May, and June. For the fitness industry, this covers single clubs and studios but does not address the need for a solution for regional and national organizations who have rent more than $50,000 per month.

“Fitness Industry Council of Canada has been working to push this legislation through by engaging in conversations with the government at various levels,” says Scott Wildeman, FIC President. “We appreciate this significant step in helping to support the thousands of fitness establishments that have been hit so hard during this crisis.”

As of 2019, there are nearly 6,800 clubs across the country, with more than 6 million members and this represents revenue of nearly $3 billion USD. All fitness facilities in Canada closed as of mid-March, with the majority having canceled their monthly fees immediately.

“Many organizations have been offering free online classes and other solutions in order to keep members healthy through this pandemic,” continues Wildeman. “Physical and mental health go hand in hand, and we are proud of how our industry has stepped up in the face of such adversity to take care of so many Canadians. We look forward to being able to open our doors again to welcome everyone back in person, but until then, we will continue to best support Canadians with their physical and mental well-being.”

The Canada Emergency Commercial Rent Assistance Program will work with landlords via the Canada Mortgage and Housing Corporation (CMHC), who will then pass along the rent reductions to tenants. Landlords across the country are urged to support this initiative and provide flexibility to tenants who are facing these challenging times. Together, through this program, landlords and tenants will be able to assist thousands of fitness business establishments across Canada.

The province of British Columbia has also agreed to 25% abatement to property taxes, which is a significant expense. FIC would like to see all provinces do at least the same, if not more for retailers.

ABOUT FIC

Fitness Industry Council of Canada (FIC) represents the voice of fitness facility operators across Canada. Representing over 6,000 facilities with over 6 million members nationwide, FIC pursues a legislative agenda in the hope of bettering the fitness industry for both consumers and operators. FIC is governed by a volunteer Board of Directors and Provincial Council members who are all industry leaders with representation from big box gyms, group ex/studios/boutiques, private training, education, and technology. FIC fairly represents the voice of the Canadian Fitness Industry while partnering with government, media, and other organizational bodies in pursuit of a more active and healthy Canada. For more information, go to https://ficdn.ca/

To speak with Scott Wildeman, or for further information, please contact:

Scott Wildeman, President
Fitness Industry Council of Canada
swildeman@ficdn.ca

403-807-8020

Déclaration du Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique quant au programme d’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

 

Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) est reconnaissant de l’annonce du programme d’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial faite par le premier ministre le 24 avril 2020. Le gouvernement fédéral s’est en effet entendu avec les provinces pour réduire le loyer des petites et moyennes entreprises qui louent des locaux commerciaux pour moins de 50 000 $/mois, de 75 % pour les mois d’avril, mai et juin. Pour l’industrie du conditionnement physique, cette mesure s’applique aux clubs indépendants et aux studios, mais ne répond pas au besoin d’une solution pour les organisations régionales et nationales qui ont un loyer supérieur à 50 000 $ par mois.

« Depuis le début de la pandémie, le CCICP a fait un travail considérable auprès des gouvernements de divers paliers dans le but de faire adopter un règlement à cet effet, » nous dit Scott Wildeman, président du CCICP. « Nous apprécions cette décision qui appuiera également les milliers d’établissements d’entrainement physique qui ont été si durement atteints pendant la présente crise. »

En 2019, on comptait près de 6800 clubs au Canada, avec plus de 6 millions de membres, représentant des revenus de près de 3 milliard de dollars américains. Tous les établissements de conditionnement physique étant fermés depuis la mi-mars, la majorité d’entre elles ayant résilié les mensualités d’adhésion de leurs membres dès leur fermeture.

« Plusieurs organisations ont décidé d’offrir des cours en ligne gratuitement, ainsi que plusieurs autres solutions qui permettre à leurs membres de garder la forme pendant la pandémie, » poursuit M. Wildeman. « La santé physique et mentale vont de pair, nous sommes fiers de la façon dont notre industrie a su s’élever et s’unir face à une telle adversité dans le but de prendre soin de nombreux Canadiens. Nous sommes impatients de pouvoir ouvrir nos portes à nouveau et accueillir nos membres en personne, mais d’ici là, nous continuerons de soutenir de notre mieux les Canadiens pour assurer leur bien-être physique et mental. »

Le programme d’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial de concert avec la SCHL, permettra aux propriétaires de transmettre les réductions de loyer aux locataires. Les propriétaires de partout au Canada, sont invités à soutenir cette initiative et à offrir une certaine flexibilité aux locataires qui doivent faire face à ces temps difficiles. Ensemble, grâce à ce programme, les propriétaires et les locataires pourront aider des milliers d’entreprises de l’industrie du conditionnement physique au pays.

La Colombie-Britannique a également accordé une réduction des taxes foncières de 25 %, une dépense importante pour les petites entreprises. Le CCICP aimerait bien que les autres provinces en fassent tout autant, sinon plus pour les détaillants.

À propos du CCICP

Le Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique (CCICP) se veut la voix de l’industrie du conditionnement physique au Canada. Avec plus de 6 000 entreprises de conditionnement physique desservant plus de 6 millions de membres au Canada, le CCICP poursuit un programme législatif visant à améliorer cette industrie pour les consommateurs et les exploitants. Le CCICP est dirigé par un conseil d’administration et un conseil provincial œuvrant bénévolement et composés de leaders de l’industrie issus des plus grandes bannières de conditionnement physique, d’exercices en groupe, de studios et de boutiques, d’entraineurs personnels, de fournisseurs de formations et de technologie. Le CCICP représente équitablement la voix de l’industrie canadienne du conditionnement physique tout en s’associant avec le gouvernement, les médias et d’autres organismes dans la poursuite d’un Canada plus actif et plus sain. Pour de plus amples renseignements, visitez le https://ficdn.ca/

Pour parler avec Scott Wildeman, ou plus de renseignements, veuillez contacter :

Scott Wildeman, président
Conseil canadien de l’industrie du conditionnement physique
swildeman@ficdn.ca

403-807-8020